Le revenu annuel des artistes suisses est de 40 000 francs. Bien qu’ils exercent d’autres activités lucratives non artistiques en parallèle, plus de la moitié des artistes connaissent des conditions de vie précaires et ne disposent d’aucune protection vieillesse en dehors de l’AVS.

Regroupant les associations des artistes professionnels dans le but d’améliorer leur sécurité sociale, l’organisation faîtière Suisseculture Sociale a lancé en 2006, pour la première fois, une enquête sur le revenu et la protection sociale des artistes. En 2016, dix ans plus tard donc, une nouvelle enquête a été effectuée auprès des membres des 19 associations professionnelles d’artistes de l’organisation faîtière Suisseculture (www.suisseculture.ch). L’évaluation des 2422 retours prouve une fois de plus les lacunes existant dans la protection sociale des artistes : absence d’une prévoyance vieillesse et faibles revenus.

Pour Suisseculture Sociale, les résultats de cette enquête soulignent à quel point les artistes de Suisse se trouvent dans une situation précaire. C’est pourquoi cette organisation faîtière demande au monde politique et à la société de prendre suffisamment en considération les spécificités du statut d’artiste dans les questions de protection sociale. En ce sens, Suisseculture Sociale salue les mesures de protection sociale des artistes et acteurs culturels recommandées par la Conférence des villes en matière culturelle .

SCS communiqué de presse le revenu et la protection sociale des artistes professionnels de Suisse (PDF)

Enquête revenus et protection sociale des artistes (PDF)

Recommandations d’action de la Conférence des villes en matière culturelle concernant la protection socialedes artistes et acteurs culturels